Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Dimanche 6 octobre 2019, 26ème dimanche du TO, C

Dimanche 6 octobre 2019,
26ème dimanche du TO, C

dimanche 6 octobre 2019, par paroissebonniere

La « TRIA MUNERA » du pasteur

L’Evêque, successeur des Apôtres, reçoit la triple mission de gouverner, sanctifier, enseigner le peuple de Dieu dans la portion territoriale de l’Eglise Universelle que constitue son diocèse.

Pour cette triple mission, parmi ses collaborateurs, certains reçoivent la charge de « curé » afin de collaborer à la gouvernance, à la sanctification et à l’affermissement dans la Foi du peuple de Dieu par l’enseignement
de ce qui constituent les fondements de ce à quoi croient les ‘disciples du Christ’.

Les évêques, comme les prêtres et les diacres, sont des « serviteurs sans importance » du Christ-Jésus qui Lui est la « Tête et la Pierre angulaire » sur laquelle repose tout l’édifice ecclésial mais surtout Il est la Parole qui enseigne ceux qui doivent enseigner.

Être installé ‘curé’ d’une paroisse consiste à redire sa fidélité au Christ et sa disponibilité à Le servir et à Lui obéir. Cette fidélité au Christ se déploie dans l’oeuvre de sanctification dans laquelle le prêtre doit entrer par une vie spirituelle qui, elle-même, est source et moyen de sanctification du peuple de Dieu par la vie de prière, par la grâce des sacrements par lesquels Dieu sanctifie son peuple mais d’abord son ‘pasteur’.

Être installé ‘curé’ oblige à redire son abandon dans l’obéissance au Christ en la personne de l’évêque qui gouverne notre diocèse au sein duquel la paroisse constitue une réalité humaine qu’il faut gouverner dans le but de la conduire vers la Vie Eternelle mais aussi avec l’attention nécessaire aux réalités humaines et matérielles qui
font sa vie terrestre.

La gouvernance et la sanctification du peuple de Dieu se déploient, d’une manière particulière, par l’enseignement que le ‘pasteur’ reçoit d’abord, lui-même du Christ, dans sa vie de prière, dans la méditation des Ecritures et l’étude du CREDO
c.à.d. des fondements de la Foi qu’il a à transmettre et à enseigner au peuple de Dieu
dont il a la charge.
Être installé ‘curé’ c’est accueillir, aussi, ces réalités spirituelles et intellectuelles qui obligent le curé à l’humilité d’accepter d’être lui-même enseigné et conforté dans la Foi par son évêque qui est, lui, plus que le curé, le 1er responsable devant le Christ de la gouvernance, de l’enseignement et de la sanctification du peuple de Dieu à la tête duquel il est ‘époux’ et ‘bon berger’.
Puisse le Seigneur donner à votre curé d’entrer dans ces réalités humaines et spirituelles pour répondre à sa mission de serviteur et de disciple du Christ auprès de ses frères dont il reçoit la responsabilité du soin de leurs âmes.
Que le Seigneur nous bénisse et nous fasse grandir dans son Amour et dans le désir de la sainteté et de son Salut.

Père Didier Lenouvel, Curé
en ministère au service du Groupement paroissial de Bonnières-Rosny s/Seine