Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Dimanche 8 avril 2018, 2ème dimanche de Pâques Année B

Dimanche 8 avril 2018,
2ème dimanche de Pâques Année B

vendredi 6 avril 2018, par paroissebonniere

DIMANCHE DE LA DIVINE MISERICORDE

Le Pape Jean-Paul II a institué en l’an 2000 le dimanche après Pâques Dimanche de la Miséricorde. Il voulait par-là répondre à la demande explicite du Seigneur lors d’une apparition à sainte Faustine Kowalska, religieuse polonaise (1905-1938). Jésus lui disait : « Ma fille, parle au monde entier de mon inconcevable Miséricorde. Je désire que la Fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma Miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de ma miséricorde. Toute âme qui se confessera (dans les huit jours qui précèdent ou suivent ce Dimanche de la Miséricorde) et communiera, recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur peine. En ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoulent les grâces. Qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de moi, même si ses péchés sont comme l’écarlate. [...] La Fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles, je désire qu’elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. Le genre humain ne trouvera p as la paix tant qu’il ne se tournera pas vers la source de ma Miséricorde. »

L’Évangile de ce Dimanche de la Miséricorde est celui de l’apparition de Jésus ressuscité aux apôtres et à saint Thomas : « Jésus vint et se tint au milieu d’eux et il leur dit : ‘Paix à vous !’. Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie à la vue du Seigneur. Il leur dit alors de nouveau : ‘Paix à vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie’ ».

Ne tardons plus, jetons-nous dans les bras miséricordieux de Jésus. Il nous aime d’un amour infini et offre le salut à tous ! Allons vers lui ! Laissons-nous habiter par sa Miséricorde !

Que Dieu vous bénisse ! Abbé Landry Védrenne, curé doyen