Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Dimanche 18 juin 2017 Solennité du Corps et du Sang du Christ

Dimanche 18 juin 2017
Solennité du Corps et du Sang du Christ

vendredi 16 juin 2017, par paroissebonniere

En instituant cette fête le 8 septembre 1264 par le Pape français Urbain, l’Église nous invite à adorer la Présence Réelle de Jésus dans l’Eucharistie.

Par Jésus VÉRITABLEMENT, RÉELLEMENT ET SUBSTANTIELLEMENT PRÉSENT, l’Hostie Sainte devient alors le Sacrement qui nourrit notre âme, le Sacrement indispensable pour nous conduire sur le chemin du Ciel. Saint Thomas d’Aquin disait : « Le Fils unique de Dieu, voulant nous rendre participants de Sa Divinité, assuma notre nature pour que, fait Homme, Il fasse dieux les hommes. Pour comble, Il fit servir à notre salut tout ce qu’Il nous emprunta. Son corps, en effet, Il L’offrit en hostie à Dieu le Père sur l’autel de la Croix pour notre réconciliation ; Son sang, Il le répandit à la fois comme rançon de notre misérable servitude et comme bain purificateur de tous nos péchés. Et pour que demeure à jamais parmi nous la mémoire d’un tel bienfait, Il a laissé aux fidèles Son corps en nourriture et Son sang en breuvage sous les espèces du pain et du vin. O précieux et admirable festin, porteur de salut et rempli de toute suavité ! … Aucun sacrement ne possède plus d’effet salutaire car c’est lui qui remet les péchés, augmente les vertus et comble l’âme de l’abondance de tous les charismes de l’Esprit. On l’offre dans l’Église pour les vivants et les morts. Ainsi profite à tous ce qui a été institué pour le salut de tous. Personne enfin n’est capable d’exprimer adéquatement la suavité de ce sacrement où l’on goûte à sa source la douceur spirituelle et où l’on rappelle la mémoire de la charité incommensurable que le Christ a montrée dans Sa Passion. (Sermon de Saint Thomas d’Aquin, Opuscule 57).

En cette fête du Saint Sacrement, je vous assure de mes prières à l’autel de l’Eucharistie où je vous présente tous et chacun en particulier.

Que Dieu vous bénisse !

Abbé Landry Védrenne, curé doyen