Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Dimanche 5 mars 2017 1er dimanche de Carême - Année A

Dimanche 5 mars 2017
1er dimanche de Carême - Année A

vendredi 3 mars 2017, par paroissebonniere

Mes efforts de carême :

Surveiller ma langue…



Pendant ce temps de conversion qu’est le Carême, nous pouvons faire un jeûne de mauvaises paroles, de mauvais jugements et de médisance. Ce n’est pas un jeûne à prendre à la légère puisque nous savons que lorsque nous arriverons à maîtriser notre langue nous serons alors de fidèles disciples de la Charité du Christ.

«  Jeûnes-tu ? Donne-moi la preuve de celui-ci par tes œuvres. Si tu vois un pauvre homme, prends pitié de lui. Si tu vois un ami à l’honneur, ne l’envie pas. Ne laisse pas seulement ta bouche seulement jeûner, mais aussi l’œil et l’oreille et les pieds et les mains et tous les membres de ton corps. Laisse les mains jeûner, en étant libres de la cupidité. Que les pieds jeûnent, en cessant de courir après le péché. Que les yeux jeûnent, en ne les disciplinant pas à être ébloui de ce qui est péché. Que l’oreille jeûne, en n’écoutant pas les mauvaises conversations et les ragots. Que la bouche jeûne des gros mots et des critiques injustes. A quoi bon s’abstenir de [manger] les oiseaux et les poissons, si l’on mord et que l’on dévore nos frères ?  » Saint Jean-Chrysostome

« Même si elles n’ont pas la gravité d’un meurtre, insultes et injures sont révélatrices de comportements qui portent atteinte à la dignité de la personne (…) celui qui insulte son frère le tue dans son cœur. Aujourd’hui on insulte comme on dit bonjour (…) cette attitude est sur la même ligne que le meurtre, s’il vous plaît, n’insultez pas ! Nous n’y gagnons rien. N’insultez pas ; ne regardez pas avec un mauvais regard. » Pape François

Prions le Seigneur, afin qu’Il nous donne la force de lutter contre ce mauvais penchant de la médisance qui tue et qui détruit. Soyons toujours prêts à pratiquer la charité. Cessons vraiment les mensonges, les calomnies, les méchancetés et les regards qui blessent.

Bon et Saint Carême et que Dieu vous bénisse !

Abbé Landry Védrenne, curé doyen