Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Dimanche 26 juin 2016 XIIIème dimanche du temps ordinaire - Année (...)

Dimanche 26 juin 2016
XIIIème dimanche du temps ordinaire - Année C

vendredi 24 juin 2016, par paroissebonniere

Frères et Soeurs bien-aimés, Chers tous,

Dans sa grande miséricorde, le Seigneur a bien voulu poser sur moi son regard et m’appeler à le servir comme prêtre. A l’occasion du dixième anniversaire de mon ordination sacerdotale, je désire, avec vous, Lui rendre grâce pour ce don ineffable qui me comble de joie et qui donne sens à ma vie entière. Être prêtre c’est prendre la ferme décision du don de soi en chaque instant comme le Christ a donné sa vie entièrement à tous. Saint Jean-Marie Vianney disait : « Le prêtre n’est pas prêtre pour lui, il est pour vous. » Et c’est pour vous que je souhaite me perdre moi-même pour laisser grandir le Christ afin de vous mener à Lui. Cependant, il faut la grâce de Dieu car ce n’est pas possible de réaliser cela tout seul avec nos limites, nos faiblesses et nos égoïsmes. C’est là précisément que l’on voit la grande puissance de la Charité de Dieu qui sait travailler avec des instruments imparfaits et inutiles ! Rien n’est mérité, tout est offert par pure gratuité et profond amour.

Cette mission de la cura animarum - du soin des âmes-me dépasse totalement et je la présente chaque jour au Seigneur afin qu’Il fasse de moi un prêtre selon sa Sainte Volonté pour son oeuvre de Salut. « Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur » (Psaume 115). C’est dans l’Eucharistie, source et sommet de toute vie chrétienne, que je rends grâce à Dieu. Dans l’Eucharistie, l’Église s’unit pleinement au Christ et à son sacrifice. C’est la plus belle action de grâce ! « Toutes les bonnes oeuvres réunies n’équivalent pas au sacrifice de la messe, parce qu’elles sont les oeuvres des hommes, et la sainte messe est l’oeuvre de Dieu. » Saint Curé d’Ars.

En cette année de la miséricorde, les prêtres sont appelés de manière toute particulière à appeler les fidèles à se réconcilier avec le Seigneur et à lui ouvrir leur coeur pour qu’Il les purifie. La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les coeurs sur son passage. Et Dieu se réjouit toujours de voir ses enfants revenir à lui. En fait, « ce n’est pas le pécheur qui revient à Dieu pour lui demander pardon, mais c’est Dieu qui court après le pécheur et qui le fait revenir à lui » disait le Saint Curé d’Ars. Je me confie à vos prières pour que mon sacerdoce puisse toujours plaire à Dieu et guider les âmes vers Lui. Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Abbé Landry Védrenne, curé doyen