Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Dimanche 10 avril 2016 Année C

Dimanche 10 avril 2016
Année C

vendredi 8 avril 2016, par paroissebonniere

MESSAGE DE DEPART DU P. REMY HOUETTE

Chers frères et sœurs paroissiens,

J’ai été heureux du ministère vécu sur la paroisse de Bonnières et Rosny, heureux de ce que j’ai pu vivre et partager avec vous et avec les habitants que j’ai pu rencontrer, ainsi qu’avec l’abbé Landry Védrenne, le curé. J’ai pu recevoir et donner. Je vous demande pardon de ne pas avoir donné assez. Je suis conscient d’être toujours en deçà de ce que représente le ministère sacerdotal. Pour tout ce qui a été vécu et partagé en Lui, en particulier avec mon frère prêtre l’abbé Védrenne, je rends sincèrement grâce au Seigneur.

Ma présence sur la paroisse de Bonnières et Rosny était prévue dès le départ comme plutôt brève. La nomination joignait au départ deux missions, celle-là et celle d’aumônier au lycée militaire de Saint Cyr. Garder cet autre ministère s’est révélé dès la fin de la première année problématique, car la distance entre les deux lieux est importante et les créneaux horaires disponibles des élèves plutôt resserrés. A partir de là, j’ai accepté de rester vicaire une deuxième année. Je vous demande pardon de vous faire faux bond, mais c’était l’engagement pris au départ avec notre évêque et l’abbé Védrenne : être là pour un peu de temps (au départ avec le lycée militaire). C’est toujours un déchirement de quitter une paroisse, mais je sais aussi que demeure une certaine communion dans la prière qui permet que ces liens ecclésiaux se poursuivent autrement. Dans le mystère du Christ, nous sommes les uns pour les autres des petits chemins vers Lui. Pour les paroissiens avec lesquels nous avons commencé un accompagnement plus personnel, nous pourrons regarder ensemble s’il serait bon de le poursuivre et comment. Je quitterai la paroisse après le service pastoral de juillet.

Après dix-neuf années de ministère, pouvait aussi se poser la question d’une année de ressourcement. J’avais posé la question à notre évêque qui s’y était montré ouvert. Après mûre réflexion et discernement, j’ai fait le choix, avant de recevoir de nouveau un ministère, ministère que je souhaiterais être à nouveau un ministère de curé, de vivre une année de ressourcement dans un cadre monastique, à la Trappe de Soligny. Notre évêque a validé ce choix. C’est une abbaye cistercienne en Normandie où je me rends un lundi par mois depuis des années. Cette année scolaire qui vient sera donc pour moi essentiellement consacrée à la prière et à la recherche de Dieu dans une vie contemplative, soutenue par le cadre monastique et les frères moines. Elle sera jointe à des études à l’institut Karol Wojtyla à Paris, sur la personne humaine et son accompagnement. Je m’y rendrai comme cette année pour six sessions annuelles de trois jours. J’ai aussi un projet d’écriture que je confie à votre prière.

Ce temps de ressourcement sera une pause dans le ministère de prêtre diocésain qui me permettra, je l’espère, de me mettre à nouveau dans un an au service des fidèles avec une disponibilité et une ardeur approfondies. Comme vous le voyez, il ne s’agit pas exactement de repos, et il va me falloir vivre une adaptation au rythme monastique. Je me confie de nouveau à votre prière et vous assure de la mienne pour vous tous. Il nous est bon pour cela de passer par la Vierge Marie et par Saint Joseph, dans le Cœur du Christ, 

Abbé Rémy Houette