Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Dimanche 13 septembre 2015, XXIVème du T.O.

Dimanche 13 septembre 2015, XXIVème du T.O.

vendredi 11 septembre 2015, par paroissebonniere

APPEL DU PAPE


Depuis le début des horreurs et des persécutions qui ont pris
place dans le Moyen-Orient, vous avez répondu généreusement
à mon appel pour prier et aider nos frères. Ainsi, depuis près de
deux ans, notre paroisse prie tout particulièrement à chaque
messe dominicale pour nos frères persécutés et pour toutes les victimes de la guerre. Lors du dernier Carême, nous avons prié avec l’association « Solidarités Liban » et nous les avons soutenus financièrement afin de venir en aide aux Libanais et notamment aux milliers de Syriens réfugiés au Liban. Notre prière continue plus que jamais et déjà, avec mes confrères du doyenné, nous nous sommes réunis pour convenir des actions à mener dans les jours qui viennent. Ainsi, j’invite toutes les bonnes volontés mais aussi toutes les familles de réfugiés que vous connaissez à venir le Jeudi 17 septembre à 20h00 à la Salle Dévé (13 rue du docteur Stéphane Bonneau, à Mantes la Jolie).
Les chrétiens sont présents depuis 2000 ans sur ces terres du Moyen-Orient. Ils souhaitent assurément y rester mais devant les persécutions et la mort ils ne le peuvent pas. Dans un premier temps, nous répondons à l’urgence de la situation et à la détresse de
nos frères réfugiés. Lors de l’Angélus du 6 sept. 2015, le Saint Père nous a lancé un appel : « L’Évangile nous appelle, nous demande d’être « proches » des plus petits et des laissés-pour-compte, à leur donner une espérance concrète. (…) Que chaque paroisse,
chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d’Europe héberge une famille, à commencer par mon diocèse de Rome. »
Il nous est tout aussi important de penser déjà à une solution durable et à long terme pour nos frères du Moyen-Orient. Récemment, Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque d’Alep en Syrie déclarait : « Si vous nous voulez du bien, aidez-nous à rester chez nous ». Avec son
projet « Bâtir pour rester », il veut redonner de l’espoir à la population, en développant des solutions à long terme. Ce grand plan de reconstruction est destiné à tous ceux qui croient que les Syriens, et les chrétiens en particulier, doivent rester en Syrie en attendant la résolution du conflit. Mais pour cela, il faut joindre les actes à la parole en lançant des projets de reconstruction et de formation, pour assurer l’avenir du pays. Et cela, nous avons essayé de le faire en soutenant par exemple « Solidarités Liban ».Continuons de prier et d’aider tous nos frères ! « En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40).
Abbé Landry Védrenne, curé doyen