Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Dimanche 5 octobre 2014 27ème dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 5 octobre 2014
27ème dimanche du Temps Ordinaire

vendredi 3 octobre 2014, par paroissebonniere

Mois d’octobre, Mois du Rosaire…

Marie a été la première à croire et à suivre le Christ et peut aussi être appelée la première évangélisatrice. C’est elle qui a donné le Christ au monde. Elle devient donc le modèle de l’Eglise missionnaire et le modèle de tout apôtre. Marie a fait largement partie de la proclamation missionnaire et de la catéchèse de l’Eglise primitive, comme il apparaît des écrits des Pères de l’Eglise : « Par son obéissance elle a sauvé toute l’humanité…Le noeud de la désobéissance d’Eve a été délié par l’obéissance de Marie, ce qu’Eve avait lié par son incrédulité, Marie l’a libéré par sa foi ». (Irénée, Ad Haereses, 3, 22)

L’image de Marie qui se reflète dans le Nouveau Testament, sert à souligner toute la réalité de Notre Seigneur Jésus-Christ comme homme, comme Fils de Dieu et comme Sauveur. Jésus est le Sauveur préparé à la face de tous les peuples, lumière pour éclairer les nations. Marie fait partie de cette épiphanie du mystère du salut, et participe à la mission du Christ. Marie est l’image de la communauté des croyants, de l’Eglise de Dieu en marche.

L’Eglise est préfigurée dans Marie et donc intimement liée à elle (Conc. Vat. II, Lumen Gentim 63) Tout comme Marie, l’Eglise est ouverte au plan de salut de Dieu, fidèle à l’action de l’Esprit-Saint ; elle contemple la Parole de Dieu, participe à l’oeuvre rédemptrice du Christ.

Marie est l’icône eschatologique de l’Eglise que chaque catholique et l’Eglise entière doivent regarder et suivre. Elle a un comportement d’acceptation totale de la parole divine et se conforme inconditionnellement au plan de salut en Jésus-Christ par L’Esprit Saint.

En ce mois du Rosaire, confions-nous sans cesse à Notre Bonne Mère du Ciel afin qu’elle nous guide vers son Fils Jésus et nous assiste dans la proclamation du Kérygme c’est-à-dire de la proclamation de la Bonne Nouvelle du Christ mort et ressuscité pour notre Salut. Comme le rappelle Paul VI dans Marialis Cultus (n.32), Marie fait inséparablement partie de la mission chrétienne, elle en est le modèle parfait, elle l’inspire et intercède pour elle.

Abbé Landry Védrenne, curé