Accueil du site > 20. Vie de la paroisse > 10. A la une > Au Dimanche 4 mai 2014

Au Dimanche 4 mai 2014

samedi 19 avril 2014, par paroissebonniere

ALLÉLUIA ! LE CHRIST EST RESSUSCITÉ !

IL EST VRAIMENT RESSUSCITÉ ! ALLÉLUIA !


 Après quarante jours et quarante nuits de préparation, nous célébrons aujourd’hui la Sainte Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ. Alléluia ! Jésus a vaincu la mort et nous relève tous mais surtout chacun de nous en particulier. Ce glorieux passage de la mort à la vie du Seigneur est le cœur de notre foi et de notre existence chrétienne. Saint Paul affirme que « si le Christ n’est pas ressuscité, notre message est sans objet, et votre foi est sans objet ; » (1 Corinthiens 15, 14) et que « nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; sur lui la mort n’a plus aucun pouvoir. » (Romains 6, 9). D’un seul cœur, nous nous unissons à l’Eglise universelle et nous nous réjouissons dans le Seigneur pour lui rendre grâce de ce don unique et sublime de la foi dans le Sauveur ressuscité.

 La résurrection de Jésus-Christ nous engage tous et comporte de nombreuses responsabilités. Elle ne se limite pas qu’à une simple célébration externe. Cette Pâque du Seigneur touche notre vie entière et prend tout notre être dans sa lumière. Chacun d’entre nous, « qui avons été baptisés dans sa mort » (Romains 6,3), est appelé à participer à sa résurrection. En effet, nous avons la vocation de faire de la Pâque du Seigneur une réalité en quittant la mort pour entrer dans la vie.

 Pour cela, il nous faut beaucoup d’audace et de courage mais surtout une grande foi et confiance en Dieu. En faisant ce grand passage avec le Christ, nous sommes aussi appelés à aider nos frères et sœurs à passer à la vie nouvelle en proclamant envers et contre tout l’Evangile. Ainsi, la résurrection du Seigneur ne sera pas un simple fait historique mais une réalité resplendissante qui meut nos vies et qui entraîne le monde vers Dieu.

 Avec la résurrection du Christ, le bien est victorieux sur le mal. Dieu entre dans chaque moment de notre vie avec un amour qui se trouve en Jésus-Christ. Un saint est celui qui a conscience de son péché. Les plus saints d’entre nous sont les premiers à reconnaître qu’ils ont besoin de Dieu et qu’ils ne sont rien sans la grâce

salvatrice du Seigneur. Sans le Christ nous ne pouvons rien, avec Lui nous pouvons tout, avec Lui nous sommes tout.

 Contemplons le Christ et offrons au monde ce message de la Résurrection qui redonne à l’humanité toute sa noblesse et sa dignité. Célébrons la mort et la résurrection du Seigneur dans l’Eucharisitie qui est « source et sommet de toute la vie chrétienne » (Lumen Gentium 11, Concile Vatican II)

 

 Sainte Fête de Pâques ! Alléluia ! Abbé Landry VÉDRENNE